Les jeux vidéo n’apportent rien sur le plan éducatif

Fiche Numéro 6 : Les Jeux Vidéo sont une perte de temps.

Le cliché:

Jouer aux jeux vidéo est une distraction totalement vaine. Ils n’apportent rien sur le plan éducatif ou culturel, leurs scénarios sont parfois inexistants et les personnages caricaturaux. En jouant aux jeux vidéo on perd son temps. 

Pourquoi ce cliché?

  • Le jeu vidéo est un média récent et générationnel. Il n’existe que depuis seulement 40 ans.
  • Dès lors qu’un média est nouveau, de nombreux fantasmes et peurs apparaissent. Le Roman, la radio, le cinéma, de la télévision, la BD et le Rock ont connu ce type de peurs également en leur temps
  • Le jeu vidéo a longtemps été vu comme un loisir, simple divertissement destiné aux enfants, et donc peu stimulant pour les catégories d’âges supérieures
  • Un jeu vidéo n’a pas de fin en soi, et ses apports ne sont pas identifiables au premier coup d’œil pour les non pratiquants

La réalité :

  • Selon plusieurs études, le jeu vidéo améliorerait les capacités cognitives[1], les reflexes et la dextérité des joueurs [2]
  • Les jeux vidéo historiques sont en pleine croissance et sont d’une rare fidélité et précision, qu’il est rare de retrouver dans d’autres œuvres. Des historiens sont impliqués dans la réalisation de ces jeux qui permettent d’accroitre la culture historique de toute une frange de la population pourtant peu encline à se pencher sur de tels sujets[3]
  • Certains jeux vidéo comportent des défis  très complexes. Ils poussent à la persévérance et stimulent intellectuellement le joueur comme peu d’autres activités
  • D’autres jeux demandent une grande communication et coordination entre les joueurs d’une même équipe, au même titre qu’un sport collectif, et développent donc les compétences liées à ce type d’activité
  • Comme beaucoup de loisirs, les jeux vidéo sont une activité sociale, qui permet de resserrer les liens entre amis ou au sein d’une famille, et ce d’autant plus que les jeux sont de plus en plus facile d’accès (« casual ») et multijoueurs. Ainsi les parents sont plus de 60% à jouer avec leurs enfants.
  • Les jeux vidéo sont de plus en plus utilisés dans les formations (serious games), notamment en médecine, ou leur efficacité est reconnue[4].

Conclusions :

  • Le jeu vidéo est une activité qui permet de stimuler, entre autres, les capacités cognitives, les réflexes et les capacités à travailler en équipe, en proposant aux joueurs des défis inédits et une interactivité unique. On est donc bien loin d’une perte de temps

Phrases clés

  • « Les bienfaits des jeux vidéo ne sont plus à prouver, et de nombreuses études ont montré leurs effets bénéfiques”

  • « Les serious games sont de plus en plus utilisés dans un cadre éducatif ou professionnel, car ils permettent d’acquérir des compétences rapidement et efficacement »


Consultez les autres éléments de réponse :

Numéro 1 : Qui sont les joueurs de jeux vidéo ?

Numéro 2 : L’addiction aux jeux vidéo.

Numéro 3 : La violence dans les jeux vidéo.

Numéro 4 : Les jeux vidéo et les enfants.

Numéro 5 : Les jeux vidéo ne sont pas des œuvres culturelles

FacebookTwitterGoogle+LinkedInShare
ir6